Mon deuxième rééquilibrage alimentaire vegan

par ophelievanity

Hello tout le monde,

Aujourd’hui je voulais vous parler de mon deuxième rééquilibrage alimentaire grâce à MAIA BAUDELAIRE.

Il y a deux ans, j’ai suivi ce programme et j’avais déjà écrit un article à ce sujet ou je vous détaillais leur méthode et mon avis.

J’avais réussi à perdre quelques kilos et j’étais très satisfaite. Et puis, deux ans se sont écoulés et des changements dans ma vie personnelle sont venus perturber cet équilibre.

Je mange déjà de manière « healthy», j’ai d’ailleurs un peu une obsession pour la nourriture saine, mais je ne sais pas gérer mes émotions. J’ai tendance à manger pour compenser mes frustrations, mon stress et ma colère. Et souvent je me tourne vers des choses sucrées. Vous devez vous en douter, j’ai repris le poids que j’avais perdu il y a quelques années..

L’aspect psychologique y est pour beaucoup, c’est ce que j’ai appris pendant ce rééquilibrage.

COMMENT J’AI DECIDE DE REFAIRE APPEL A MAIA BAUDELAIRE ?

Le début d’année a été difficile, je ne rentre plus dans mes pantalons. Il faut que je fasse quelque chose. Mais j’aime encore trop me faire « mes petits plaisir » le matin au petit déjeuner, ou prendre un dessert après mon repas.  Mais je continuais à fermer les yeux. Vous connaissez le fameux « je le ferais plus tard » ou bien le « foutu pour foutu ».

C’est au même moment que je reçois un message de Maia Baudelaire pour prendre de mes nouvelles, deux ans après. Je leur fais part de ma prise de poids et puis le déclic … pourquoi je ne recommencerais pas le programme ?
Deux ans se sont écoulés depuis le premier, j’ai changé, j’ai peut être repris de mauvaises habitudes, je suis dans une période compliquée, mal dans ma peau et dans ma tête et comme je le disais mes émotions sont difficiles à gérer.

De plus, nous sommes en période de confinement, j’aurais le temps de cuisiner, je ne pourrais pas aller au restaurant avec mes copines, ou sortir le weekend comme c’était le cas quand je l’avais suivi il y a deux ans.

C’est le bon moment pour recommencer.

C’est donc parti pour 6 semaines de rééquilibrage alimentaire avec le même programme « végétarien/vegan » J’ai pris l’option avec un rendez-vous téléphonique toutes les semaines avec ma coach qui est nutritionniste.

PS : Maia Baudelaire utilise le terme de « coach » que je vais utiliser aussi.

MON REEQUILIBRAGE ALIMENTAIRE – Façon journal de bord

+ 27 avril 2020 – premier RDV

Comme il y a deux ans, lors de mon premier rendez-vous téléphonique je fais connaissance avec ma nouvelle coach.
Contrairement à ma précédente nutritionniste, elle est vegan. C’était un point essentiel pour moi. Je voulais cette fois être suivie par une personne partageant la même alimentation que moi.
Elle me demande d’évoquer mes habitudes alimentaires, ma pratique sportive, mon mode de vie et mes équipements dans ma cuisine.
Nous parlons des aliments que je n’aime pas et au contraire ceux que j’aime, et ceux dont je ne pourrais pas me passer comme le chocolat et le pain. Ils seront donc intégrés à mes menus.
A la suite de ce RDV, je reçois mon premier menu de la semaine à suivre.
Les menus comportent parfois des recettes et parfois juste des associations d’aliments (exemple : riz complet et lentilles). J’ai un journal alimentaire à remplir, cela n’est pas obligatoire mais je préfère m’y tenir, si je change un aliment je pourrais le noter et ma nutritionniste en aura connaissance. C’est mon petit carnet de note virtuel et j’aime me prêter à l’exercice.

Exemple d’un menu

+ 3 avril 2020 – deuxième RDV

Cette première semaine s’est très bien passée, je mange des produits qui me plaisent et je ne me sens pas du tout frustrée. C’est vraiment l’objectif de ce rééquilibrage.
En revanche, je m’interroge sur les quantités qui ne sont pas notées sur mes menus. C’est volontaire mais j’ai besoin de repère sinon j’aurais tendance à manger plus que nécessaire. Ma coach va donc intégrer les quantités dans mes menus.
Ma coach me donne un exercice à suivre pour la semaine à venir : traquer le sucre dans les produits industriels que j’ai chez moi en lisant les étiquettes.

+ 10 avril 2020 – troisième RDV

Nous faisons le bilan de la deuxième semaine. Je suis toujours satisfaite de mes menus, je me régale. Cette semaine, j’avais les quantités notées dans mes menus.
Cependant, elles vont être supprimées dans les prochains menus car nous allons travailler sur l’alimentation intuitive.

Qu’est-ce que c’est : Le principe est de savoir s’écouter. Ne plus manger par habitude mais parce que notre corps le réclame. En gros : Écouter sa faim et ses envies, manger ce que l’on veut quand on veut…

C’est un exercice très difficile pour moi car je mange par habitude à heures fixes. Je mange certains types d’aliment, exemple : je mange que des fruits en snack par peur de grossir mais ce sont des barrières que je m’impose seule. Alors que si j’ai très faim il vaudrait mieux que je mange une tartine de purée d’oléagineux pour me caler. Car parfois le fruit ne me suffit pas et je me sens frustrée. Hors ce sentiment ne doit plus exister.

Lorsque j’ai faim je ne dois plus peser mes assiettes mais je dois savoir la composer en fonction de mon appétit. Souvent, j’ai tendance à me faire des bonnes assiettes car j’ai peur d’avoir faim. Résultat, je mange souvent trop..

Ce type d’alimentation, je dois mettre en place à vie, elle va m’aider à faire la paix avec la nourriture et la peur de grossir.  Je dois écouter mes envies, mon corps et ne plus penser que si je mange un burger je vais prendre 10kg !
C’est une étape difficile pour moi, j’ai un passé compliqué avec la nourriture, j’ai connu une longue période de troubles alimentaires avec de la boulimie vomitive…

Concernant l’exercice du sucre. J’ai repéré par exemple dans mes placards du sucre dans les haricots rouges en conserve, dans le tartare d’algues et dans les yaourts aux fruits.
Pour les haricots rouges en conserve il suffit simplement de bien les rincer et cela enlève une grande partie du sucre et du sel présent dans le liquide.
Pour le reste, ce sera des aliments à supprimer de mon alimentation qui ont tendance à être trop sucrés. Ma nutritionniste me préconise plutôt d’acheter un yaourt nature dans lequel on rajoute nous même le sucre : confiture, sucre complet, ou chocolat. Car un yaourt sucré contient 10g de sucre soit 2 cuillère à café, alors que 1 cac suffit.

+ 17 avril 2020 – quatrième RDV

Notre échange de cette semaine est basé sur la mise en place de l’alimentation intuitive. J’ai presque réussi à écouter mes envies et mon corps, à manger moins quand je n’avais pas très faim et manger plus si j’avais très faim.
Je n’ai pas réussi lorsque dans le menu j’avais « dessert plaisir », j’ai mangé deux grosses parts de tarte aux fraises et j’ai eu mal au ventre. J’ai mangé par gourmandise car je savais que j’en avais le droit qu’une seule fois dans la semaine. Je ne me suis pas écoutée…

Mais le bilan est positif, je me sens bien dans ma tête c’est vraiment l’essentiel pour moi. Coté poids je n’ai presque rien perdu mais le chemin parcouru mentalement est ce qui m’importe le plus à ce jour.

Nous parlons ensuite du fait qu’il est important d’être entouré au quotidien pour être soutenu si on sent que mentalement on est fragile. Il faudra que je m’assure d’avoir des personnes qui pourront m’aider après ce rééquilibrage.

+ 24 avril – cinquième RDV

Nous arrivons déjà au cinquième RDV. Nos échanges sont plus courts car tout se déroule bien. Pour la prochaine semaine, il n’y aura plus les desserts et les snacks indiqués dans les menus. Le but est de développer mon autonomie et de voir si j’arrive à composer seule.

+ 30 avril 2020 – sixième RDV

Déjà ! Comme je le disais je n’ai plus de desserts et snack dans mes menus car je dois apprendre à les faire toute seule.
Je les ai notés dans mon journal alimentaire pour que ma nutritionniste puisse avoir un œil dessus et me dire si cela lui semble équilibré.

Capture D’écran 2020 05 21 À 19.36.29

Ma nutritionniste m’explique comment elle fait pour définir les desserts. Par exemple, les yaourts de soja sont mis sur une journée ou j’ai moins de protéines..

+ 7 mai 2020 – RDV BILAN

Ma nutritionniste me demande : « comment je me sens » c’est sa seule question.

Je n’ai pas perdu de poids pendant ce rééquilibrage. J’avoue que j’aurais pensé en perdre un petit peu.. Mais j’ai surtout appris à me sentir mieux dans ma tête. L’alimentation intuitive est un nouveau mode de vie pour moi. J’ai très bien réussi au début, j’y arrive moins maintenant car ce n’est pas encore naturel mais j’y travaille. C’est un exercice qui sera long pour être totalement maitrisé.

Alors pour répondre à sa question, comment je me sens après ce rééquilibrage? Je me sens bien, plus en paix avec moi même (mais si j’ai encore du travail).

MON AVIS SUR CE REEQUILIBRAGE:

Pour rappel, j’ai suivi ce rééquilibrage en ayant deux objectifs :

  • La perte de poids
  • Le rééquilibrage de mes assiettes

Le premier n’a pas été atteint. Je dois d’abord faire la paix dans ma tête pour avancer. Je suis à mon poids de forme. Je ne perds plus aussi facilement qu’avant.. Mon inconscient est parfois très méchant envers moi-même et le fait d’avoir un état d’esprit négatif ne va pas m’aider.

Je me suis rendue compte que j’équilibrais déjà bien mes assiettes au quotidien. Je dois juste freiner le sucre comme je m’y attendais surtout lors de mes « crises émotionnelles ».

Ce programme me convient parfaitement car j’avais besoin d’être guidée. J’appréciais le fait d’avoir des menus chaque semaine. Et contrairement à la fois précédente j’avais parfois le même plat intégré donc je ne cuisinais pas tout le temps. Mais cette fois, c‘était pendant la période de confinement, j’avais le temps d’être en cuisine. J’ai pris plaisir à tout faire maison, comme faire du pain pita, ses tacos, des gnocchis, des pains à burger… Chose que je n’aurais pas fait si j’avais le même rythme qu’en temps normal.

Avoir une nutritionniste vegan était essentiel et c’est rare ! Je suis très contente d’avoir pu en trouver une. J’aurais aimé faire appel à une nutritionniste quand j’ai changé mon mode d’alimentation en devenant végétarienne puis végétalienne. J’aurais appris plus vite et eu des conseils de vrais professionnels.

En tout cas, je partage tout à fait la philosophie de Maia Baudelaire qui est de retrouver la santé. Je me sens mieux, j’ai encore des marges de progression et je n’exclus pas de refaire appel à eux dès que j’en ressentirais le besoin.

En résumé j’ai apprécié :

  • Avoir une nutritionniste vegan
  • La diversification des aliments
  • Les menus adaptés à nos gouts

J’ai moins apprécié:

  • Le fait de ne pas de notion de quantité (c’était volontaire mais difficile pour moi)

J’espère que cet article vous aura plu et intéressé, si vous avez des questions sur le sujet n’hésitez pas à me laisser un commentaire je serais ravie d’échanger avec vous sur le sujet.

PS : vous avez –30% sur l’abonnement avec le code « oh_30 » jusqu’au 15 juin

A bientôt

Ophelie

2 commentaires

Vous aimerez aussi

Répondre à Mes compléments alimentaires | Ophelie Vanity Annuler la réponse

*Par la création d'un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisations des données de commentaires et trafic sur le site.

2 commentaires

Témoignage – Ophélie Vanity | La Méthode de Maïa Baudelaire® mai 23, 2020 - 7:00

[…] Découvrez son expérience dans les détails avec des photos de ses différents plats directement sur son blog : MON DEUXIÈME RÉÉQUILIBRAGE ALIMENTAIRE VEGAN […]

Répondre
Mes compléments alimentaires | Ophelie Vanity juin 1, 2020 - 10:32

[…] alimentaires naturels et fabriqués en France. Du coup pendant mon rééquilibrage alimentaire avec Maia Baudelaire, j’ai voulu augmenter les effets en suivant une cure drainante. Je connaissais les avis et […]

Répondre